Première bière création : Milkshake aux cerises griottes

On est à Coaticook, et on sait pertinemment que ce nom supporte un bagage énorme (et sucré) pour les Québécois : je me suis même déjà fait répondre, après avoir dit que je venais de Coaticook, « arrête de me niaiser, moi je viens de Haagen Daz ». Sachant cela, et considérant que les bières dessert gagnent en popularité, on ne pouvait pas passer à côté de la création d’une bière milkshake. Quelques petits tests plus tard, voici notre version d’un smoothie aux cerises!

Cette bière dessert s’inspire littéralement d’un milkshake aux cerises. Avec son apparence comparable aux cerises d’épiceries, la cerise griotte se distingue par son goût particulièrement acidulé. Cette acidité se balance très bien au côté sucré provenant du lactose et de la vanille et rappelle la cerise confite, la tarte aux cerises ou même le pruneau. Ce breuvage atteint un degré d’alcool de 8 %, peu perceptible au goût, donc un peu vigilance s’impose à sa dégustation. On la dit sucrée, onctueuse, bien alcoolisée; c’est la version microbrasserie du café Bailey’s en fin de compte!

Du lactose dans la bière, mais pourquoi? D’abord, pour lui procurer une texture onctueuse, mais aussi pour lui donner une apparence plus voilée et équilibrer ses saveurs. Le lactose (voyez-le comme le sucre du lait) est fréquemment ajouté aux IPA pour balancer le goût des houblons avec son côté plus sucré. Historiquement, on retrouvait ce sucre principalement dans les « Milk stout », puis les Milkshake IPA ont tranquillement fait leur entrée sur le marché et, aujourd’hui, les brasseurs s’amusent à ajouter cette substance à différents types de bières.

Conscients que cette bière n’est pas pour tout le monde, nous croyons que c’est exactement ça le but de la gamme Création, c’est-à-dire de brasser une ligne de produits exclusifs, des « one-time deal », en petites quantités, qui plairont chacun leur tour à une clientèle différente. Ce sont des essais qui varient selon les envies de l’équipe de la micro, tout simplement!

Laisser un commentaire